AVEC LA SNSM DU CALVADOS

Se former pour intervenir et sauver des vies

Entrez dans les coulisses de la SNSM pour apprendre à connaître la formation de nageur-sauveteur et les qualifications auxquelles elle donne accès.

3 mars 2024

© Camille Morelle

Dans le numéro d’automne du Calvados Magazine, nous vous présentons les missions de la Société Nationale de Sauvetage en Mer (SNSM) du Calvados avec le délégué départemental, Philippe Auzou, qui répond à trois questions sur les missions de l’association dans le Calvados. Afin de mieux connaître le fonctionnement de la SNSM, nous avons demandé à Jean-Claude Depincé, directeur du Centre de Formation de Caen-Ouistreham (CFI) de nous parler de la formation des nageurs-sauveteurs de la SNSM qui surveillent les plages.
 

Des nageurs-sauveteurs formés à Ouistreham

Seule organisation agréée pour le sauvetage en mer en France, la SNSM coordonne les équipes qui assistent les personnes et les biens et interviennent auprès des bateaux et des équipages. Elle mobilise des moyens humains et matériels pour sauver des vies tout au long de l’année en bord de mer et au large. Mais intervenir dans des circonstances difficiles ne s’improvise pas. Comment devient-on nageur-sauveteur ?
Jean-Claude Depincé explique : « La formation s’acquiert au Centre CFI de Ouistreham, situé juste au pied du phare. C’est une douzaine de nageurs-sauveteurs qui sont formés tous les ans et préparés à des interventions parfois dangereuses, voire dramatiques. D’où l’importance de cet enseignement. Une trentaine de formateurs interviennent lors des séances pour les préparer autant physiquement que psychologiquement. Actuellement nous avons 111 nageurs-sauveteurs formés à Ouistreham qui interviennent sur les plages du littoral français ».

Des tests physiques pour accéder à la formation

Les futurs nageurs-sauveteurs sont recrutés principalement chez les étudiants ou les jeunes salariés. Ce sont, en général, 70 % d’hommes pour 30 % de femmes qui se présentent. Ils sont âgés en moyenne de 18 à 25 ans.
« La première étape consiste à passer un test pour accéder à la formation. Nous évaluons les postulants avec un test de Cooper sur la piste d’athlétisme et un test d’aisance aquatique sur l’eau et sous l’eau. Nous leur faisons également passer un entretien pour connaître leur motivation. La formation, à raison de deux à trois cours par semaine, débute en septembre pour s’achever en juin. Ce sont 300 heures de cours en tout à la piscine à Caen, au centre de Ouistreham ou en mer, pour valider les six qualifications : PSE1, PSE2, Brevet national de sécurité et sauvetage aquatique (BNSSA), Permis bateau côtier, Certificat restreint de radiotéléphoniste (CRR) et Certificat de surveillance et sauvetage aquatique (SSA). La formation est validée par le Stage Mer avec une mise en situation sur des cas concrets ».

La surveillance des plages du littoral

Avec cette formation, les jeunes nageurs-sauveteurs vont pouvoir surveiller les plages du littoral durant l’été. Ils seront rémunérés par les communes qui les recruteront et pourront accéder ensuite à différentes fonctions comme chef de poste de secours ou chef de secteur. Ils pourront également devenir pompiers ou maîtres-nageurs. Certaines qualifications devront être validées tous les ans (PSE1 et 2, SSA) ou tous les 5 ans (BNSSA). Au cours de l’année, hors été, ils peuvent devenir bénévoles pour la SNSM et intervenir sur des manifestations ou événements divers en tant que secouristes.

Apprendre à gérer des situations graves

« Cette formation est une véritable école de la vie. Les jeunes y apprennent à intervenir rapidement et à gérer des situations graves. Ils travaillent en équipe et comprennent vraiment ce que représente la solidarité » conclut Jean-Claude Depincé.
Ceux qui souhaitent continuer d’apprendre avec la SNSM peuvent accéder à une formation pour devenir sauveteurs embarqués. Un apprentissage qui se déroule au niveau national à Saint-Nazaire pour la théorie et surtout localement pour la pratique avec la connaissance des courants, rochers et autres dangers de la zone.


La semaine prochaine, suite de notre article sur les coulisses de la SNSM du Calvados, avec Jacques Lelandais, Président de la station SNSM de Ouistreham, qui évoquera la vie des sauveteurs embarqués, hommes et femmes bénévoles, qui participent à sauver des vies toute l’année en mer.

LIRE AUSSI

Share This