CONSOMMER MIEUX

ET AUTREMENT

Circuits courts, agriculture biologique ou raisonnée… Alors que les nouveaux modes de consommation semblent convaincre de plus en plus de Calvadosiens, de nombreuses initiatives locales émergent pour s’engager vers une consommation responsable.

Les Fermes d’ici, rapprocher producteurs et consommateurs

Depuis le 27 septembre 2019, des produits sains, frais et de saison, en direct d’une cinquantaine de producteurs sélectionnés dans le Calvados, sont proposés aux consommateurs via le site Internet www.lesfermesdici.fr. Les produits, issus de méthodes de production bio ou raisonnés et transformés sur place le plus naturellement possible sont livrés une fois par semaine dans des points relais pour le grand public et à domicile pour les professionnels. Le concept permet un rapprochement producteur/consommateur pour une consommation plus responsable, de qualité, en toute transparence et traçabilité.

Les Amap, favoriser la consommation locale

Les Associations Pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne (AMAP) permettent un lien direct, sans intermédiaire, entre un groupe de consommateurs et une ou plusieurs fermes locales. Le concept basé sur un système de distribution de paniers composés des produits de la ferme (fruits, légumes, viande, laitages…) permet aux acheteurs de consommer des aliments frais, de saison, souvent biologiques, produits à partir de variétés végétales ou races animales de terroir ou anciennes à un prix équitable pour les deux partenaires. Dans le Calvados, ce sont plus de 20 AMAP qui sont recensées sur l’ensemble du territoire.

Maud Marie. Les Légumes de l’Aure – Vaux-sur-Aure

« Nous cultivons des légumes et des fruits bio, en permaculture. Nous produisons beaucoup de variétés, 268 en tout, mais en petite quantité. Le bio, le respect de la nature et de ce qu’elle nous donne sont une vraie conviction pour nous. Notre clientèle comporte beaucoup de restaurateurs et des particuliers. Depuis 3 ans, nous organisons sur notre exploitation une journée intitulée « Les chefs au jardin ». Cinq chefs viennent faire des dégustations gratuites à nos visiteurs dont une cheffe vegan. L’objectif de cette journée est de faire découvrir de bons produits et montrer que l’on peut faire plusieurs choses avec un même produit. Les gens apprécient cette journée conviviale. Ils peuvent rencontrer les chefs et échanger avec eux, découvrir des recettes… »
Louise Élève de 6e au collège Léopold Senghor à Ifs

« Je mange à la cantine chaque jour. Au self, nous avons beaucoup de choix et ce qui est bien, c’est que le nom des plats et des desserts est écrit sur des étiquettes, ça permet de savoir ce que l’on mange. Les menus sont variés et équilibrés. Il y a toujours des légumes et des fruits, du poisson le jeudi, un bar à salades où l’on peut se servir à volonté… Pour moi, bien manger, c’est manger ce que j’aime et ce que je préfère, ce sont les boulettes de viande. Elles sont très bonnes, surtout avec des frites ».

Paulette et Bernard Retraités – Fourneville

« Bien manger, c’est consommer des produits locaux, sans additifs, sans conservateurs, sans pesticides, non transformés et qui ont du goût. Vu le nombre de maladies qui se sont développées depuis 70 ans, cela nous amène à nous poser des questions. Manger sain, c’est la meilleure façon d’éviter le médecin ! Nous avons toujours cultivé des fruits et des légumes bio chez nous. Nous fabriquons également notre pain et nous achetons viande et œufs dans une ferme bio. Le circuit court, c’est la garantie de l’origine du produit et c’est moins cher. Nous devons changer nos pratiques de consommation pour protéger la nature ».

Nathalie N’Guyen Les jardins partagés à Villerville

« Nous avons créé l’association Les jardins partagés il y a plus de 3 ans dans une parcelle de 5 000 m² située au cœur du village. Le projet est né de la volonté de donner accès au jardin à ceux qui n’en ont pas mais aussi de réunir des personnes pour créer du lien. L’idée est de se relier à la nature, de faire ensemble, de cultiver localement, faire pousser, se réapproprier la joie d’assister à la croissance et comprendre ce qu’est un légume sain et bio. Parmi nos membres, nous comptons des gens du village mais aussi des Parisiens qui ont des maisons secondaires ici. Nous cultivons en permaculture des légumes, des fruits rouges, des fleurs et des plantes médicinales. Les enfants ont même leur butte ! Nous avons des activités toute l’année et nous animons également des ateliers pour petits et grands ».

SUITE DU DOSSIER

Ça bouge en cuisine

Ça bouge en cuisine

Ça bouge en cuisine ! Cuisiner à partir de produits frais et locaux, c’est désormais le choix et l’ambition de nombreux cuisiniers et restaurateurs dans le Calvados. Et parce que la culture du bien manger commence dans les assiettes de nos jeunes Calvadosiens, le...

lire la suite
Share This