MAISON DÉPARTEMENTALE DE L’ENFANCE ET DE LA FAMILLE (MDEF) :
des professionnels au service de l’enfance en difficulté

Rattachée au Département, la Maison Départementale de l’Enfance et de la Famille (MDEF) a pour mission d’accueillir tout mineur en difficulté ou en danger confié par sa famille ou par mesure judiciaire au service de l’Aide Sociale à l’Enfance. Qu’ils soient psychologues, éducateurs ou encore maîtresses de maison, les professionnels de l’enfance y œuvrent chaque jour pour aider les enfants et les jeunes de 0 à 21 ans à préparer le mieux possible le chemin de leur vie.

Photos : Arnaud Poirier

2 716
enfants confiés à la protection du Département

+ de 1200
professionnels qui œuvrent au quotidien

PAROLE D’ÉLU

« En tant que chef de file de la protection de l’Enfance, le Département organise les moyens dédiés à la prise en charge des enfants en difficulté ou en danger qui lui sont confiés, soit par leur famille ou par mesure judiciaire. A travers les différentes structures d’accueil de la MDEF, le Département offre aux enfants et aux jeunes, un accompagnement adapté, un environnement favorable et une éducation bienveillante pour les aider à bien grandir ».

Dr Michel Roca
Conseiller départemental du Calvados

Delphine Mainard - Directrice de la MDEF

« La MDEF gère l’ensemble des foyers d‘accueil d’urgence du Calvados ainsi que deux centres parentaux, un service d’accueil familial et un service de placement à domicile. Elle représente le premier placement de l’enfant avant que ne soit décidé le lieu où il sera placé durablement. La période d’évaluation au sein de nos structures dure en théorie 6 mois. Ensuite, soit l’enfant retourne à son domicile, soit il est maintenu en placement dans une famille d’accueil, un foyer éducatif ou une structure spécialisée. Mon rôle consiste à gérer l’ensemble des quinze unités éducatives et tout ce qui leur permet de fonctionner grâce aux fonctions supports de l’établissement. Cela va de l’entretien des structures à la gestion du budget en passant par la carrière des agents, la gestion de leurs besoins, l’accompagnement des pratiques éducatives. Je peux avoir également un rôle d’autorité auprès des familles, parents et enfants dont nous nous occupons ».

Bertrand Pineau - Psychologue

« Même si je ne réalise pas de thérapie avec les enfants, j’ai malgré tout une approche thérapeutique avec eux lorsque je les rencontre. Ils n’ont pas choisi de venir ici et mon travail consiste à leur offrir des conditions pour qu’ils puissent s’exprimer et échanger. Je les aide à clarifier leur situation familiale et les raisons de leur placement mais aussi à donner du sens à celui-ci. Je les aide à s’approprier leur quotidien, je les fais sortir du collectif pour leur offrir une écoute individuelle et leur donner une parole propre. Je sers également d’interface entre les jeunes et les éducateurs avec lesquels je travaille. Mon rôle avec les équipes de la MDEF consiste à leur apporter un regard clinique et psychologique sur la situation des enfants, à les accompagner, à leur permettre de prendre du recul. Je les aide à mettre des mots sur ce qu’il se passe, à réfléchir, à comprendre, à mettre du sens afin d’éclairer leur décision. Je suis aussi amené à recevoir les parents, avec ou sans leurs enfants, afin de les aider à décaler leur point de vue sur la situation, à retravailler leur rôle de parents et leur responsabilité, à exprimer leurs volontés et à obtenir le retour de leurs enfants. Notre principal objectif est d’aider les enfants à s’épanouir, devenir responsables et autonomes ».

Julia Collet - Educatrice

« Mon métier est une vocation. J’ai toujours souhaité travailler avec les enfants. Ce qui compte pour moi, c’est montrer qu’il n’y a rien d’immuable, que chaque enfant a sa chance. Je m’occupe de jeunes âgés de 15 à 18 ans. Je suis dans le foyer en journée, soit le matin, soit l’après-midi et le soir. En tant que lieu d’accueil d’urgence, nous pouvons recevoir un appel à tout moment de la journée pour nous prévenir de l’arrivée d’un enfant. Mon rôle d’éducatrice consiste à tout faire pour que l’enfant qui arrive chez nous se sente bien, attendu et en sécurité. Nous lui expliquons notre fonctionnement et nous prenons soin de lui durant toute la durée de son passage dans le foyer. Nous répondons à ses premiers besoins : repas, santé, scolarité, quotidien, loisirs, activités, orientation… Nous faisons du jardinage, du bricolage, du ménage… Notre rôle est d’apporter aux jeunes les bases de l’éducation, de stimuler leur savoir, les rendre autonomes, les socialiser. Il faut se mettre à leur place pour les aider, en fonction de leur situation, et leur apporter tout ce qui leur manque alors. Il faut savoir s’adapter, être patient. Nous mettons en place des choses pour que chacun d’entre eux évolue dans le bon sens. Nous créons un lien de confiance avec eux et leurs familles, nous les accompagnons pour les aider à comprendre où le lien a été rompu avec leurs parents, nous les aidons à reprendre confiance en l’adulte. L’éducateur doit être très polyvalent ».

Laurent Lallier – Intervenant éducatif de nuit

« Je suis là pour assurer une bonne nuit aux jeunes du foyer dans lequel je travaille. J’assure la sécurité du lieu. Je vérifie que tout est bien fermé pour éviter les intrusions ou les fugues, que les appareils sont éteints pour limiter tout risque incendie, que tout va bien… Mais je ne suis pas là que pour veiller. Je suis surtout là pour les jeunes qu’on accueille, pour passer du temps avec eux, regarder la télévision ou faire des jeux par exemple, organiser une sortie à l’extérieur pendant le week-end. Je gère leurs problèmes médicaux éventuels, leurs problèmes relationnels avec les autres jeunes, leurs angoisses la nuit. Si un jeune a du mal à dormir et qu’il a besoin de parler, je suis là, je suis à son écoute, je le rassure. C’est comme à la maison ! Il faut savoir écouter, être calme, arrondir les angles, s’adapter à chaque enfant et surtout être toujours bienveillant. Chaque jeune est différent et mon travail n’est jamais le même d’une nuit à l’autre ».

Magali Bordas - Maîtresse de maison

« En tant que maîtresse de maison, je prépare les repas, j’entretiens la maison, je garde les enfants s’ils sont malades ou quand les éducateurs sont en rendez-vous à l’extérieur avec d’autres enfants… On est un peu la maman du groupe pour les enfants et même pour les éducateurs ! Mon rôle consiste à faire des repas équilibrés, faire appliquer les règles, dans la continuité du travail des éducateurs car nous sommes une équipe. Les maîtresses de maison sont un repère pour les enfants. C’est plus facile pour nous de les suivre car nous sommes là au quotidien. Nous jouons un rôle important dans leur vie car nous nous occupons de leur bien-être tous les jours, on s’occupe de leur repas, de leur linge, de leur chambre, on les sollicite parfois pour nous aider à cuisiner, ils nous demandent « qu’est-ce qu’on mange ? » … J’aime les enfants, travailler avec eux, leur apporter de la bienveillance, de l’amour, de l’intérêt… On les écoute et on essaie de répondre à leurs questionnements… je sers parfois de confidente. Ils ont besoin de sentir qu’on s’occupe d’eux, de manière collective mais aussi individuelle. On les chouchoute, on leur offre un environnement agréable, on leur facilite le quotidien. Être avec eux est un moment privilégié ».

Share This