Calvados Magazine - 137 : Hiver 2019

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Merci pour votre abonnement.

Envoyer Fermer

Merci pour votre abonnement.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Expression libre

  • Groupe-majoritaire.jpg
    GROUPE MAJORITAIRE, CENTRISTE ET INDÉPENDANTS

    En 2018, les Départements français ont engagé 67,3 milliards d’euros de dépenses dont plus de 62 % étaient destinés à l’action sociale. De manière générale, les Départements n’ont pas augmenté les impôts, comme c’est d’ailleurs le cas du Calvados, conformément aux engagements de sa majorité depuis de nombreuses années. Cela ne les a pourtant pas empêché d’augmenter leurs investissements de 3,4 % !

    Ces chiffres démontrent à quel point le département est une collectivité primordiale dans le quotidien de tous les Français. Malgré ce constat, le Gouvernement a engagé une réforme fiscale qui prive les Départements d’une fiscalité directe locale, risquant demain de détériorer le lien entre le contribuable et le territoire. Habiter sur un territoire ne signifiera plus contribuer au budget des services du territoire et assurer les solidarités humaines et territoriales.

    Les Présidents des Départements de France ont fait savoir leur refus de cette réforme, en réaffirmant leur volonté du respect de leur autonomie financière et de leur liberté fiscale ; sans avoir le sentiment d’être entendus. L’Etat doit assurer ses fonctions régaliennes (souveraineté monétaire, sécurité intérieure, justice…) et laisser aux collectivités territoriales leur capacité à gérer leurs compétences, à l’échelon de proximité pertinent.

    Depuis des années, sous l’impulsion de sa majorité politique, le Département du Calvados a maillé son territoire de circonscriptions d’action sociale pour accueillir le public en difficulté, d’agences routières pour entretenir les routes départementales, de Points info 14, permettant l’accès et facilitant les démarches administratives du quotidien au plus près des Calvadosiens. L’an dernier, un Bus de Protection maternelle et infantile (PMI) a été lancé pour favoriser l’accompagnement des petits de 0-6 ans sur tous les territoires. Le Département travaille désormais à la mise en place d’un réseau d’inclusion numérique et il poursuit son soutien aux initiatives des intercommunalités et des communes comme par exemple la construction de maisons de santé ou d’équipements culturels ou sportifs.

    Plus encore, notre bonne gestion nous permettant de dégager des crédits en investissement, nous avons décidé, lors de notre dernière session, d’attribuer 10 millions d’euros supplémentaires aux territoires, que cela soit dans les grands projets structurants, mais également en soutien aux petites communes rurales.

    Dans quelques mois se tiendront les élections municipales, souvent l’occasion de dresser des bilans de l’action publique au niveau local. De quelques bords politiques qu’ils soient, nous souhaitons remercier tous les maires pour leur engagement. Le Département a été à leurs côtés et continuera de l’être autant qu’il le pourra encore. Ce sont nos actions conjointes, complémentaires qui sont gagnantes pour notre département et nos concitoyens.

    Nous portons cette conviction que, de par sa proximité, l’expression même de ses missions de solidarités territoriale et humaine, le Département est proche de vous et vous pouvez compter sur lui.

    Jean-Léonce Dupont - Président du groupe MCI
    Bernard Aubril, Erwann Bernet, Paul Chandelier, Xavier Charles, Olivier Colin,Hubert Courseaux, Sophie Simonnet, Valérie Desquesne, Clara Dewaële-Canouel, Audrey Gadenne, Patricia Gady-Duquesne, Christian Hauret, Sylvie Jacq, Michel Lamarre, Sébastien Leclerc, Virginie Le Dressay, Sylvie Lenourrichel, Sylviane Lepoittevin, Mélanie Lepoultier, Claude Leteurtre, Véronique Maymaud, Colette Nouvel-Rousselot, Angélique Périni, Michel Roca.

  • groupe-socialiste.jpg
    GROUPE SOCIALISTE

    Les violences faites aux femmes ne peuvent plus durer

    En France, les violences faites aux femmes ne sont pas maîtrisées. Le constat est implacable : 140 femmes ont été tuées en 2019 par leur (ex)-partenaire, soit une femme tous les 2,5 jours.

    94 000 femmes déclarent chaque année avoir été victimes de viol et/ou de tentatives de viol.

    Il est donc impératif de s’engager davantage dans le combat contre ce fléau qui contrevient à la dignité humaine et aux valeurs républicaines que nous portons.

    Le Conseil départemental doit, par une action déterminée et constante, agir pour l’égalité entre les femmes et les hommes (incluant l’aménagement urbain, les dispositifs éducatifs, le logement, le transport, la culture,…).

    Une démarche humaniste favorisant la mixité des deux sexes doit inspirer toutes nos politiques publiques.

    Nous devons mobiliser les communes et nos concitoyens sur la lutte contre les violences faites aux femmes.

    Nous devons sensibiliser nos partenaires associatifs et inclure cet objectif dans les conventions de partenariat.

    Engageons-nous résolument à promouvoir la question du respect et de l’égalité.

    Notre société doit s’approprier ce juste combat au nom de notre idéal républicain.

    Gilles Déterville, Président du groupe socialiste
    Salyha Achouchi, Marc Bourbon, Antoine Casini, Corinne Feret, Edith Heuzé, Bertrand Havard, Christian Pielot, Jézabel Sueur, Éric Vève.

  • Groupe-des-republicains-et-apparentes.jpg
    GROUPE RÉPUBLICAINS ET APPARENTÉS

    Nos associations sont indispensables au bien vivre ensemble.

    Qu’elles soient sportives ou culturelles, pour les aînés ou pour la jeunesse, de solidarité ou de sauvegarde du patrimoine, toutes les associations fédèrent des personnes autour d’un même intérêt et le partagent à travers leurs actions. Leur présence sur nos territoires permet ainsi aux habitants d’accéder à des loisirs variés, à des activités sportives ou à la culture. En un mot, grâce à l’implication bénévole de leurs membres, les associations, aux côtés des élus, contribuent à offrir aux Calvadosiens un cadre de vie de grande qualité et jouent donc un rôle essentiel pour l’attractivité des cantons tout en renforçant la cohésion sociale.

    Proches des habitants, les élus de notre majorité sont mobilisés pour favoriser et encourager toutes les actions et tous les engagements de personnes dévouées. C’est pourquoi, le département du Calvados, avec les Mairies, soutient les associations. En 2018, nous avons versé plus de 11 millions d’euros à plus de 1 000 associations du Calvados. Au-delà même du soutien financier, les conseillers départementaux ont à cœur de participer aux manifestations organisées par les associations ou d’être présents aux assemblées générales, afin d’être à l’écoute de leurs besoins pour leur permettre d’atteindre l’objectif commun de bien vivre ensemble sur les cantons.

    Cédric Nouvelot, Président du groupe Républicains et apparentés
    Christine Durand, Michel Fricout, Béatrice Guillaume, Patrick Jeannenez, Philippe Laurent, Véronique Martinez, Patrick Thomines, Claire Trouvé, Ludwig Willaume.

  • DEMOCRATEREPU-PROGRE.png
    GROUPE DRP

    12 000 maires ont participé au Congrès des Maires à Paris, dont de nombreux calvadosiens. A quelques mois des élections municipales, il est bon de rappeler le rôle essentiel des élus locaux. Confrontés quotidiennement aux conséquences de toutes les fractures de notre société : sociales, territoriales, environnementales, ils sont un repère pour nos concitoyens.

    La loi « engagement et proximité » qui vise à revaloriser leur statut et à faciliter l’exercice de leur mandat est une juste reconnaissance.

    Marc Andreu Sabater - Président du groupe « Démocrate, Républicain et Progressiste »
    Avec Coralie Arruego, Florence Boulay, Marie-Christine Quertier et Stéphanie Yon-Courtin.

CalvadosDep_logotype_bandeau-horizont.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même