L'E-magazine de votre Département

NE PAS RESTER SILENCIEUX
témoigner, écrire, filmer la vérité

Le Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre met en lumière, pour la 27e année consécutive, le travail des reporters qui risquent leur vie au quotidien dans les conflits aux quatre coins du monde. Ces hommes et ces femmes sont essentiels pour informer sur les souffrances de populations démunies. Face à la désinformation ou au silence, ils sont nos yeux, ils interpellent, ils témoignent.

© Haviv.

Pour assurer la sécurité sanitaire du public, des mesures spécifiques ont été mises en place par le Département du Calvados, la Région et la ville de Bayeux, organisateurs de cet événement. Précisions sur le site www.prixbayeux.org

 

Du 5 au 11 octobre, se tiendra le Prix Bayeux Calvados-Normandie des correspondants de guerre. Expositions, projections, soirées, tables rondes se succéderont pour aider à comprendre le monde d’aujourd’hui et ses conflits.

 

À noter !

6 soirées avec projections et débats, 3 tables rondes, hommage au Mémorial des reporters, 1 salon du livre, 3 documentaires à découvrir le dimanche.

Ed Vulliamy, Président du Jury

“Écrire ou filmer la vérité, aussi terrible soit-elle, est notre mission”

Le grand reporter britannique Ed Vulliamy a couvert de nombreux conflits durant sa carrière : Irlande, Croatie, Bosnie, Irak. Il a également enquêté sur le crime organisé en Italie et à la frontière américano-mexicaine. À New York en 2001, il s’est retrouvé aux premières loges lors de l’attentat contre le World Trade Center. Journaliste humble et passionné, il a toujours fait preuve d’un grand professionnalisme et a été récompensé par les plus grands prix de journalisme pour ses documentaires et ses livres. À 66 ans, il va présider le jury du Prix Bayeux dont il dit : « c’est la cérémonie des Oscars de notre métier ».

© Giulio Piscitelli

PAROLE D’ÉLUE

Si l’attention du monde entier s’est portée en 2020 sur la pandémie de Covid-19, les conflits ont malheureusement continué de décimer les populations sur tous les continents. Le Département du Calvados a pris un engagement fort en souhaitant que le Prix Bayeux Calvados-Normandie puisse avoir lieu pour maintenir cet éclairage sur le monde et saluer le travail des reporters. »

Mélanie Lepoultier
Vice-Présidente du Département du Calvados – canton de Bayeux

Des actions à destination des collégiens

Projections de films, Regard des jeunes de 15 ans et Inter’Act Tour avec le Département du Calvados.

Programme complet, lieux, dates et horaires de tous les événements sur
www.prixbayeux.org

 5 expositions à découvrir du 5 octobre au 1er novembre

• Imagine : reflections on peace / Fondation VII
• De l’autre côté du miroir / Damir Sagolj
• Vadim, ou le regard d’un fixeur (jusqu’au 31 octobre)
• De Santiago à Hong Kong, les mouvements de contestation dans le monde / exposition AFP
• Lybie, point de bascule / exposition collective proposée par Médecins Sans Frontières

FOCUS SUR 3 ÉVÉNEMENTS

EXPOSITION ÉVÉNEMENT : « IMAGINE : REFLECTIONS ON PEACE »

Grand reporter de guerre, Gary Knight a créé la Fondation VII qui aborde dans ses documentaires les questions sociales, économiques et environnementales ou celles des droits de l’Homme. Après avoir photographié de nombreux conflits, il a porté une réflexion sur la paix pour répondre à la violence dont il avait été le témoin. Il a imaginé le projet « Imagine : reflections on peace » pour encourager le dialogue sur la résolution des conflits. L’exposition présentée à Bayeux est un recueil d’images et de textes de reporters de renom (Don McCullin, Gilles Peress, Ron Haviv, Roland Neveu…) qui montrent une vision de la paix avec ses inégalités mais avec ses espoirs.

AVANT-PREMIÈRE DU DOCUMENTAIRE
« 9 JOURS À RAQQA »

Le documentaire réalisé par Xavier de Lauzanne fait partie de la sélection officielle du Festival de Cannes 2020. Il raconte la mission hors normes de Leila Mustapha, maire à tout juste 30 ans de la ville de Raqqa, ancienne capitale de l’État islamique, réduite à un champ de ruines après la guerre. Ingénieure de formation, la jeune femme veut reconstruire sa ville, réconcilier les habitants et instaurer la démocratie. Une écrivaine a traversé la frontière irako-syrienne pour vivre avec elle pendant 9 jours et découvrir son histoire.
Lundi 5 octobre
Cinéma Le Méliès – 20h30

UNE SOIRÉE GRANDS REPORTERS EXCEPTIONNELLE SUR LE SAHEL

Pour contrer les foyers terroristes qui se développent au Sahel, les opérations militaires se succèdent. Mais que visent ces missions ? Avec quelles marges de manœuvre ? Quelle sécurité pour les populations ? Violences, famine, exode, crises de gouvernances, fragilité des infrastructures peuvent-ils être résolus par la seule présence militaire. Que peut une entité comme le G5 Sahel ? Des questions qui trouvent une résonance particulière après les meurtres des humanitaires d’Acted en août au Niger. Soirée présentée par Éric Valmir.
Vendredi 9 octobre – Pavillon esplanade Gauquelin-Despallières – 21h

Share This