L'E-magazine de votre Département

COVID 19 ET CRISE SANITAIRE
Le Département du Calvados soutient
le monde du cheval et la filière équine

COVID 19 ET CRISE SANITAIRE
Le Département du Calvados soutient
le monde du cheval et la filière équine

Une aide exceptionnelle vers la filière équine vient d’être accordée par le Département du Calvados afin d’aider à nourrir les animaux et faciliter le redémarrage de l’activité. Ce soutien aux centres équestres calvadosiens se fait à travers un accompagnement du Comité départemental d’équitation. Il sera complété par d’autres mesures en cours d’année.

Une filière particulièrement touchée

La filière équine a été durement touchée par la crise sanitaire de la covid-19. De nombreux secteurs ont été, et sont parfois encore, à l’arrêt : enseignement, compétitions, tourisme équestre, commerce des équidés, reproduction, courses, concours d’élevage… On estime la baisse moyenne des chiffres d’affaires entre 70 et 90 % sur le mois d’avril. Pour beaucoup de structures du Calvados les perspectives de reprise sont encore incertaines.

Le Calvados, terre de cheval par excellence

248 structures équestres et 2 000 entreprises et organisations représentent 6 600 emplois et 8 300 licenciés sur le territoire. Le Département du Calvados est engagé depuis longtemps pour le développement de la pratique du cheval mais aussi pour l’essor de la toute la filière. Il a élaboré un ambitieux Plan cheval qui structure toutes les actions et consacre 2 millions d’euros tous les ans à la filière équine.

Photos : Thierry Houyel

Photos : Thierry Houyel

Une subvention départementale de 125 000 €

Le Département du Calvados a donc décidé d’accompagner la filière en s’engageant avec une aide exceptionnelle de 125 000 € au Comité départemental d’équitation, pour fournir les centres équestres privés et associatifs ayant des équidés en propriété. Ce sont les plus menacés par la crise sanitaire.
La subvention permet l’achat de granulés pour nourrir les chevaux et de kits sanitaires avec du gel hydroalcoolique pour faciliter la reprise dans les centres équestres.

  • De nouvelles mesures compléteront cette aide dans le cadre de l’enveloppe annuelle que le Département du Calvados dédie au Comité départemental d’équitation et aux organisateurs de manifestations équestres.
  • Deux questions à Adeline Nicolas, présidente du Comité départemental d’équitation

    Comment le Comité a-t-il géré cette crise ?

    Nous avons eu connaissance de centres équestres en difficulté pendant le confinement. C’était compliqué pour beaucoup car il fallait continuer de nourrir les chevaux alors que les centres étaient fermés au public et n’avaient donc plus aucun revenu. Je me suis rapprochée du Département du Calvados qui soutient déjà la filière équine en temps normal. Nous souhaitions une aide concrète qui serve directement aux chevaux. On nous a proposé cette subvention qui aidait les clubs pour l’achat de nourriture et de kits sanitaires.

    Comment avez-vous partagé cette subvention ?

    Nous avons calculé le nombre de chevaux à nourrir par centre équestre pour l’achat des granulés. Aujourd’hui, nous en sommes à plus de 300 tonnes achetées. Nous nous déplaçons pour rencontrer les responsables des clubs et discuter de la situation. Ils sont très contents de cet accompagnement. C’est une aide précieuse pour poursuivre leur activité. Nous ferons régulièrement le point avec eux pour voir si tout va bien.

    Share This