L'E-magazine de votre Département

DES MASQUES LAVABLES
avec la start-up
« DANS MA CULOTTE »

L’entreprise calvadosienne « Dans Ma Culotte » qui propose depuis plusieurs années aux femmes une gamme complète de produits sains réutilisables et jetables pour le cycle menstruel, s’est adaptée pendant la crise sanitaire en fabriquant des masques en tissu lavables.

« T out s’est passé très vite, relate Marie Réveilhac, l’une des deux fondatrices de « Dans Ma Culotte ». Mon associée, Noëlle Papay, et moi avons dans nos familles de nombreux soignants. Nous avons senti leur inquiétude face à ce virus et au manque de masques. Nous avons voulu les aider avec notre matériel et le savoir-faire de nos couturières ». Après avoir réalisé des prototypes selon les préconisations et reçu l’aval des instances médicales, les deux entrepreneures et leurs couturières se sont lancées.


Jusqu’à 15 000 masques par semaine

« Le Département du Calvados nous a suivies en nous demandant de fabriquer des masques pour ses agents dans les foyers médico-sociaux, les assistants familiaux… Nous avons aussi fourni des entreprises de transport, des industries, des artisans, des commerçants. Nous avons produit jusqu’à 15 000 masques par semaine. Neuf couturières travaillent régulièrement à la réalisation des protections périodiques chez notre partenaire, la PME ProtecSom qui fabrique des housses de protection. Nous avons dû recruter plus de 40 couturières indépendantes dans le Calvados pour maintenir la cadence de production. Nous avons déployé une énergie énorme mais c’est un vrai monde d’entraide qui s’est mis en place. »

1 181 660
masques distribués

192
agents mobilisés

349
établissements livrés

Marie Réveilhac et Noëlle Papay, fondatrices de l’entreprise « Dans ma culotte ».

Le saviez-vous ?

L’Agence Régionale de Santé

a confié au Département la distribution des masques aux EHPAD et aux établissements sociaux et médico-sociaux durant la crise sanitaire.

© protecsom

Un sourire et un soutien

« Nous avons utilisé les tissus à motifs dont nous nous servons d’habitude, ce qui a donné des masques vraiment drôles parfois. Par exemple, des employés des routes se sont retrouvés avec des masques à motifs de fleurs ou de coquillages. C’était aussi une façon de redonner le sourire. Nous avons également imprimé sur nos étiquettes la petite phrase “Merci à nos héros et héroïnes du quotidien” pour vraiment rendre hommage à tous ces hommes et femmes qui ont travaillé dans l’ombre. »

Share This