Calvados Magazine - 134 : Printemps 2019

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Expression libre

  • DEMOCRATEREPU-PROGRE.png

    Groupe DRP

    Le grand débat national arrive à son terme. Il a permis une large expression de nos concitoyens, suscitant une forte attente.
    Les réponses devront être à la hauteur des espérances, sachant que tout ne pourrait être fait dans le court terme.
    Une partie des réponses se trouve dans la capacité des territoires à créer, à innover, notamment sur les questions de mobilité, de logement, de services aux publics, d’accès au numérique…
    Nous attendons de l’État qu’il soit un facilitateur et un accompagnateur des projets portés par les élus de proximité qui sont les meilleurs connaisseurs des besoins de la population.


    Par Marc Andreu Sabater Président du groupe « Démocrate, Républicain et Progressiste » Avec Coralie Arruego, Florence Boulay et Marie-Christine Quertier

  • groupe-socialiste.jpg

    Groupe Socialiste

    Nouveau schéma de l’autonomie : le compte n’y est pas !



    Lors de la dernière session budgétaire, le groupe socialiste a dénoncé plusieurs dangers et insuffisances du nouveau schéma de l’autonomie qui traite de la prise en charge des personnes âgées et handicapées dans le Calvados pour les années 2019-2023.
    La Droite refuse d’engager toute action pour faire baisser les prix des EHPAD, alors que ceux-ci sont plus élevés que dans le reste de la France parce qu’elle a favorisé la création des EHPAD privés commerciaux au détriment des EHPAD publics et à but non lucratif. La Droite refuse de créer de nouveaux EHPAD dans les 5 prochaines années, alors que le nombre de personnes de plus de 75 ans, pouvant être exposées à la dépendance, va augmenter de 12 200 à partir de 2021.
    Il faut développer le maintien à domicile des personnes âgées. Le mode prestataire (aide à domicile employé et payé par le CCAS ou l’association) reste le meilleur choix car il permet une adhésion de plus de personnes isolées et en besoin d’accompagnement. Les besoins d’accompagnement des personnes handicapées vieillissantes ou présentant des troubles psychiques ne sont pas satisfaits, faute de places spécialisées. La Droite aurait pu aider les projets de structures adaptées portés par les associations gestionnaires. Notre groupe sera très attentif à la mise en œuvre de ce schéma et a demandé qu’un élu membre de l’opposition fasse partie du comité de suivi. Nous y reviendrons lors de prochaines tribunes.


    Par Gilles Déterville, Président du groupe socialiste Salyha Achouchi, Marc Bourbon, Antoine Casini, Corinne Feret, Edith Heuzé, Bertrand Havard, Christian Pielot, Jézabel Sueur, Eric Vève

  • OK-Groupe-des-republicains-et-apparentes.jpg

    Groupe Républicains et apparentés

    Nouveau schéma de l’autonomie : le Département s’engage envers les personnes les plus vulnérables du département !



    La perte d’autonomie est une situation difficile à vivre pour les personnes âgées et celles souffrant d’un handicap mais également pour leurs proches. Dans le cadre d’une de ses principales compétences, la solidarité humaine, le conseil départemental a défini une nouvelle politique publique avec un ensemble d’actions visant à adoucir les conséquences de la perte d’autonomie de nos habitants fragilisés.
    La philosophie générale de ce schéma s’enracine dans la volonté des élus de notre majorité de respecter la liberté de choix des personnes fragilisées et des aidants familiaux en leur proposant des solutions adaptées à leur situation. C’est pourquoi ce nouveau schéma de l’autonomie prévoit des actions concrètes d’information et d’accompagnement ainsi que des investissements importants pour développer une offre d’accueil élargie avec le développement de l’habitat inclusif et des structures intermédiaires – entre le maintien à domicile et l’EHPAD –, sans oublier une offre de répit diversifiée pour les aidants.
    Sans moyens la volonté ne suffit pas ! C’est pourquoi avec un budget important de 230 millions d’euros par an, les élus de la majorité s’engagent en faveur des habitants les plus fragilisés par la vie pour que le bien vivre dans notre département soit accessible à tous !


    Par Cédric Nouvelot, Président du groupe Républicains et apparentés Christine Durand, Michel Fricout, Béatrice Guillaume, Patrick Jeannenez, Philippe Laurent, Sébastien Leclerc, Véronique Martinez, Patrick Thomines, Claire Trouvé, Ludwig Willaume, Stéphanie Yon-Courtin

  • UDC3.png

    Groupe UDC

    Le Département cultive le bien manger

    « Ici on cultive le bien manger ». Cette campagne lancée en janvier, dans le prolongement de l’adoption d’un plan départemental d’alimentation durable, marque notre volonté de valoriser notre territoire, ses produits, ses acteurs et leurs savoir‑faire, de continuer notre action auprès des agriculteurs et des acteurs du « bien manger » dans le Calvados. Accompagner, favoriser les mises en réseau, permettre aux producteurs d’obtenir une plus juste rémunération de leur activité, telle est notre volonté.


    Cela s’est notamment traduit par la journée des circuit courts visant à faire se rencontrer les professionnels privés et les producteurs locaux afin de les inviter à poursuivre des actions qui permettront demain de favoriser à la fois le « mieux manger » pour nos concitoyens, et de renouveler et développer – autrement – l’agriculture locale.


    La culture du « bien manger » sur notre territoire commence dans les assiettes de nos jeunes calvadosiens. C’est en ce sens que nous avons voté une politique ambitieuse visant à offrir une alimentation durable et de qualité dans nos collèges. Nous sommes fiers de pouvoir dire aujourd’hui que les 25 000 collégiens du département mangent essentiellement local. C’est près de 2 millions d’euros que nous avons déjà investis auprès des producteurs et des industries agroalimentaires normandes et 400 000 euros dans l’approvisionnement en viande locale. Dans le même temps, la formation de nos agents travaillant dans la restauration scolaire a été une priorité, avec un accent mis sur la bonne utilisation et l’intégration des produits bio dans les menus.


    Cette dynamique et ce soutien ne s’arrêtent pas au bio, ils sont dirigés vers l’ensemble de la filière agricole calvadosienne. Ainsi, en 2019, le Département va consacrer 2,3 millions d’euros à la filière, que ce soit par des aides directes en investissement, des actions sanitaires et sociales envers les agriculteurs, ou encore des aides et un accompagnement à l’ancrage territorial. Aussi, notre présence au salon de l’agriculture en ce début d’année nous a permis de rappeler aux milliers de visiteurs à quel point notre département est une belle terre d’agriculture et d’élevage, une terre où nous savons produire tout en respectant au mieux notre environnement.


    Beaucoup voient dans les circuits courts une marotte écologiste qui ne pourrait être destinée qu’à quelques convaincus. Nous sommes persuadés que le modèle économique d’une alimentation locale a de l’avenir, car au‑delà de l’aspect écologique, il répond aux préoccupations sociétales actuelles.


    Au moment où la question du prix d’achat aux producteurs est un sujet au cœur de l’actualité, nous souhaitons participer activement à l’évolution des modes de consommation et d’approvisionnement. C’est aux citoyens et aux acteurs politiques de tout mettre en œuvre pour que l’avenir soit tourné vers l’approvisionnement local, de saison et de qualité.


    Jean-Léonce Dupont, Président du groupe MCI Bernard Aubril, Erwann Bernet, Paul Chandelier, Xavier Charles, Olivier Colin,Hubert Courseaux,Sophie Simonnet, Valérie Desquesne,Clara Dewaële-Canouel, Audrey Gadenne,Patricia Gady-Duquesne, Christian Hauret,Sylvie Jacq, Michel Lamarre, Virginie Le Dressay, Sylvie Lenourrichel, Sylviane Lepoittevin, Mélanie Lepoultier, Claude Leteurtre, Véronique Maymaud, Colette Nouvel-Rousselot, Angélique Périni, Michel Roca

CalvadosDep_logotype_bandeau-horizont.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même