Calvados Magazine - 132 : Automne 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Merci pour votre abonnement.

Envoyer Fermer

Merci pour votre abonnement.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

voie-verte-thury-clecy-015.jpg © Emmanuel Blivet

Itinéraires

Vous souhaitez découvrir d’autres itinéraires ?
Téléchargez cartes et tracés GPX sur calvados-tourisme.com

Retour En avant

Les voies vertes

Plan vélo : encore plus de kilomètres !

Le plan vélo lancé par le Département en 2004 prévoit la création de 700 km d’itinéraires cyclables dans le Calvados. Avec l’aménagement de deux nouveaux tronçons, c’est plus de 400 km qui sont désormais en service.


La voie verte de la Suisse normande entièrement achevée


Avec l’inauguration du dernier tronçon entre Thury‑Harcourt et Clécy, la voie verte de la Suisse normande propose désormais 40 km d’itinéraire continu au cœur de la vallée de l’Orne.


Lancée en 2012, après une longue phase de concertation, la réalisation de la voie verte de la Suisse normande s’est déroulée en trois tranches successives entre Caen, Grimbosq, Thury‑Harcourt et Clécy. Après six ans de travaux et l’achèvement de la dernière tranche, entre Thury‑Harcourt et Clécy, cet axe vertical du « T » départemental du plan vélo est aujourd’hui entièrement opérationnel. Désormais, tous les usagers, locaux et touristes, peuvent parcourir l’itinéraire sécurisé de 40 km reliant Caen à Clécy.


Cap sur les sites emblématiques

À l’image de l’ensemble du tracé, le dernier tronçon Thury‑Harcourt/Clécy permet de découvrir des points de vue exceptionnels sur la vallée de l’Orne. Pénétrant au coeur de la Suisse normande, l’itinéraire est directement connecté aux sites naturels des Rochers des Parcs et de la Houle, Espaces Naturels Sensibles départementaux et « monuments naturels » emblématiques de ce territoire. Il offre également la possibilité de découvrir et de profiter de supports d’activités de pleine nature qui font la renommée du lieu : randonnée, escalade, parapente, kayak… Des activités et une offre enrichies de nouveaux projets portés par les collectivités locales tels que la création d’une halte brasserie aménagée dans l’ancienne gare de Thury‑Harcourt au Hom et d’un centre culturel dans l’ancien musée de la Mine récemment réhabilité à Saint‑Rémy‑sur‑Orne.


Un itinéraire à succès

Témoignant d’un engouement populaire croissant, la voie verte de la Suisse normande comptabilise plus de 300 000 usagers par an (cyclistes, promeneurs, rollers) au départ de Caen. Si cette fréquentation diminue au fur et à mesure de la progression dans la vallée, 150 000 usagers par an sont tout de même mesurés à Feugeurolles‑Bully et 90 000 à Thury‑Harcourt. Au total, la voie verte de la Suisse normande représente un investissement de 13 millions d’euros pour le Département, cofinancé à hauteur de 5,6 millions d’euros (Région et Europe‑FEDER).



Un nouveau tronçon pour la véloroute du Bessin


L’aménagement de la véloroute littorale du Bessin se poursuit par la création d’une nouvelle section entre Arromanches‑les‑Bains et les batteries de Longues‑sur‑Mer.


Axe structurant du plan vélo départemental, la véloroute littorale du Bessin prévoit de s’étendre sur 45 km entre Asnelles et Grandcamp‑Maisy. Aménagée pour les touristes à vélo et les usagers locaux, elle permettra progressivement de voir se développer un itinéraire continu tout le long des 120 km de côtes du Calvados et au‑delà, le tracé de l’Eurovelo 4, qui reliera à terme Kiev à Roscoff. Ce tronçon de l’itinéraire littoral français sur la Manche offrira de nombreux atouts remarquables particulièrement attractifs pour les visiteurs : une réalisation en site propre, en bordure des falaises du Bessin, jalonné par les principaux sites du Débarquement et de ports de pêche pittoresques, avec des perspectives paysagères remarquables et bénéficiant d’un patrimoine naturel d’intérêt.


Aujourd’hui…

Après de premiers aménagements en 2013 sur le secteur d’Omaha Beach (entre Vierville‑sur‑Mer et Sainte‑Honorine‑des‑Pertes), la réalisation du tronçon entre Arromanches‑les‑Bains et Asnelles en 2016, le Département du Calvados poursuit le déploiement de la véloroute littorale du Bessin par l’achèvement d’une nouvelle section qui relie le centre d’Arromanchesles‑Bains aux batteries de Longues‑sur‑Mer. Ce tronçon est principalement aménagé sur des chemins ruraux et voies communales existants. Il traverse les emprises propriétés du Conservatoire du littoral au niveau du lieu‑dit de la Brèche à Tracy‑sur‑Mer et le site classé du « port Winston Churchill » et des falaises qui le dominent. Le coût des travaux est de 620 000 euros, co‑financé à hauteur de 543 427 euros (85 %) par le Département et 76 573 euros (15 %) par la Région.


Et bientôt…

L’aménagement de la véloroute littorale du Bessin se poursuivra fin 2018 ‑ début 2019 par les travaux situés entre Vierville‑sur‑Mer et Grandcamp‑Maisy, soit un linéaire d’une dizaine de kilomètres réalisé en site propre le long de la côte. Environ 3 km seront également aménagés entre Sainte‑Honorine‑des‑Perthes et Port‑en‑Bessin‑Huppain. Par ailleurs, les études se poursuivront pour l’aménagement du secteur d’Omaha Beach. La section comprise entre Port‑en‑Bessin‑Huppain et Longues‑sur‑Mer fera quant à elle l’objet de travaux après 2019.


Vous souhaitez découvrir d’autres itinéraires ? En images Le chantier de la voie verte de la Suisse normande, vidéo 1 Le chantier de la voie verte de la Suisse normande, vidéo 2 Le chantier de la voie verte de la Suisse normande, vidéo 3

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CalvadosDep_logotype_bandeau-horizont.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même