Calvados Magazine - 130 : Printemps 2018

Archives

Toutes les vidéos

Mode d'emploi

Collapse

Uncollapse

Merci pour votre abonnement.

Envoyer Fermer

Merci pour votre abonnement.

Votre inscription a échoué

* Champs obligatoires

Chiffres clés

En 2018 11,5 millions d’euros versés à 1 200 associations du Calvados.

À titre indicatif, quelques exemples de structures aidées

Sécurité publique et prévention

Société Nationale de Sauvetage en Mer, prévention routière

Sport 578 associations sportives aidées 65 grands clubs soutenus Citoyenneté et vie associative Comités de jumelage, Comité départemental jeunesse plein air, centre régional information jeunesse Normandie, Ligue de l’enseignement Développer l’offre culturelle La Fondation du patrimoine Promenades musicales en Pays d’Auge L’artothèque de Caen Chorèges à Falaise Le Sablier Ifs et Dives-sur-Mer Le Big Band Café d’Hérouville-Saint-Clair ENVIRONNEMENT TOURISME ET ÉCONOMIE Association Houlgate Plein Vent Comité régional des pêches maritimes et des élevages marins Normandie fraîcheur mer Le Lux Association l’Hermione SOCIAL Aider l’enfant et la famille Association Calvados de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence (ACSEA) AHAJT Horizons Habitat Jeunes Association foyer Père Samson… Lutter contre l’exclusion Association des Amis de Jean Bosco École de la deuxième chance Rivière et Bocage Revivre Favoriser l’autonomie Personnes âgées, personnes en situation de handicap À vue de truffe Advocacy Caen Basse-Normandie Handy rare et poly

michel-roca-1.15.jpg
Dr Michel ROCA, Vice-Président du conseil départemental du Calvados © Greg Wait

Parole d'élu

L’arrivée importante de tous ces jeunes migrants est un véritable défi pour le Département du Calvados : pas moins de 350 jeunes ont été pris en charge en 2017. Face à cette situation de crise, et sans aide concrète de l’État, il devenait nécessaire d’ouvrir un centre d’accueil dédié à la prise en charge des mineurs étrangers.

Dr Michel ROCA, Vice-Président du conseil départemental du Calvados

En chiffres

39 chambres
Une capacité d’accueil de 76 jeunes

Retour En avant

Accueil

Une journée au centre des mineurs non accompagnés

Le Département a ouvert un centre spécialement dédié à l’accueil, la mise à l’abri et l’accompagnement des mineurs non accompagnés, dans l’ancien EHPAD de Val d’Arry. Calvados Magazine y a passé une journée...

Une journée au Centre


9h - Sur les bancs de l’école


Chaque jour, les animateurs de l’association Aroeven, partenaire quotidien du centre, dispensent des cours aux jeunes. Ce matin, Sabrina enseigne le français qu’elle traduit en anglais pour mieux se faire comprendre de ceux qui ne connaissent pas encore la langue. Quel que soit leur pays d’origine, tous les jeunes, débutants ou confirmés, s’essaient à la prononciation et à l’écriture dans une ambiance bon enfant.


12h - À table…


Midi. On déplace les tables qui ont servi au cours du matin pour les remettre dans le réfectoire. Ancien réfugié syrien, Abdulaziz, cuisinier du Refugee Food Festival, seconde désormais le chef en cuisine. Tandis que certains dressent le couvert, d’autres apportent les plats puis servent leurs camarades. Ici chacun participe aux tâches quotidiennes. Les règles de vie s’affichent sur les murs à côté des panneaux où s’expriment les pensées des jeunes.


15h - Place aux activités


Il fait froid cet après-midi mais le soleil est là. L’occasion pour une dizaine de jeunes et leur animatrice de partir à pied jusqu’au centre équestre situé à proximité. Les autres partent à la recherche d’un stage en entreprise ou profitent du salon pour se détendre. Demain, ce sera foot ou encore peinture, musique, jeux de société…


Témoignages de Mustapha et Hamed Isaac


Mustapha :

« Je suis de Guinée. Je n’ai pas connu mon père et à la mort de ma mère, je suis allé retrouver mon frère en Algérie. Nous sommes allés en Lybie où nous avons été emprisonnés trois mois avant de prendre chacun un bateau pour l’Italie. Depuis, je n’ai plus de nouvelles de mon frère. Je suis ensuite venu en France pour étudier. Je voudrais devenir électricien mais j’aime aussi la musique. J’aimerais chanter tout ce que j’ai vécu. Même si je suis triste, je me sens bien ici. On s’occupe bien de moi ».


Hamed Isaac :

« Je viens de Côte-d’Ivoire. Après la mort de mon père, ma mère m’a envoyé au Mali pour me faire soigner. Je mendiais, j’étais frappé et dormais dans la rue. Je suis arrivé au Maroc, on m’a mis dans un bateau. Pendant trois jours, j’ai traversé la mer sur un petit zodiac, sans boire ni manger. Une personne est morte pendant le voyage. Ici, on m’a donné une famille, une maison, de la nourriture. La France m’a donné tout ce que je n’ai jamais eu. Je lui dis merci ».


Témoignage de Éric BOUFFETEAU, Directeur du centre


« Le centre a pour but de mettre à l’abri les mineurs le temps de l’évaluation de leur minorité, de recueillir tout jeune prétendu mineur récupéré par les forces de l’ordre et d’accueillir des jeunes évalués mineurs dans d’autres départements. Les jeunes sont ici selon leur volonté. Notre objectif est de leur organiser un quotidien normé, un cadre de vie inscrit dans le respect des règles afin qu’ils puissent acquérir de l’autonomie, mais aussi de leur offrir des perspectives en développant des actions éducatives renforcées. Le Haut-Commissariat aux réfugiés nous a récemment rendu visite et a pu apprécier les conditions d’accueil et le travail effectué pour tous ces jeunes ».


En images Le saviez-vous ? Parole d'élu En chiffres

Orientez votre tablette horizontalement pour profiter des contenus enrichis.

CalvadosDep_logotype_bandeau-horizont.png Notre Emag ne prend pas en charge la lecture sur mobile pour le moment. Nous vous invitons à le consulter sur tablette ou ordinateur. Continuer tout de même